Suspecté d’être en lien avec une cellule terroriste récemment démantelée à Tunis, un imam — qui faisait l’objet d’un mandat de recherche émis par le pôle national antiterroriste — a été arrêté par la police du district de Djerba, rapporte la presse locale.

Un imam a été interpelé mardi 30 juillet sur l’île de Djerba par la police du district, rapporte la presse locale. Il faisait l’objet d’un mandat de recherche en Tunisie pour participation à une entreprise terroriste.

Selon le site d’information Kapitalis, l’imam, sous mandat de recherche émis par le pôle national antiterroriste, serait lié à une cellule terroriste récemment démantelée à Tunis.Toujours d’après le média, son arrestation a permis à la police de Djerba d’interpeller une extrémiste religieuse vêtue d’un niqab qui était recherchée dans une autre affaire terroriste dans laquelle elle a été condamnée par contumace à une année de prison ferme.

Kapitalis indique également que la brigade antiterroriste de la police du district de Djerba a arrêté la semaine dernière deux hommes âgés de 23 et 25 ans. Les deux prévenus ont été placés sous mandat de dépôt par le parquet.

Deux attentats suicides visant les forces de l’ordre ont secoué Tunis le 27 juin, faisant un mort et plusieurs blessés. Selon plusieurs témoins cités par la presse locale, la déflagration a eu lieu avenue Bourguiba, principale artère de Tunis, près de l’ambassade de France.Daech* avait revendiqué le double-attentat en question via son organe de propagande.

La Tunisie a été confrontée après sa révolution en 2011 à un essor de la mouvance djihadiste, responsable de la mort de plusieurs dizaines de soldats et de policiers, mais aussi de civils et de touristes étrangers.

Même si la situation sécuritaire s’est nettement améliorée, le pays reste sous état d’urgence depuis l’attentat suicide commis en plein Tunis contre la sécurité présidentielle en novembre 2015. 12 agents avaient été tués dans l’attaque.

* Organisation terroriste interdite en Russie

Etiquette: ; ; ;