Après quatorze années de controverse au sujet des restrictions imposées au port de certains éléments de vêtements musulmans aux Pays-Bas, la décision est néanmoins entrée en vigueur.

Ainsi, à partir du 1er août, dans les lieux publics, en particulier dans les établissements d’enseignement, les établissements médicaux et publics, ainsi que dans les transports, le port de la burqa et de la niqaba est interdit.

Voir aussi : Le ministère britannique des Finances allouera plus de 2 milliards de livres sterling supplémentaires au Brexit

Le ministère néerlandais de l’Intérieur a chargé les forces de l’ordre et les autorités municipales d’appliquer la nouvelle législation. Ainsi, les policiers doivent obliger une femme à ouvrir son visage si elle se présente dans un lieu public dans une burqa ou une niqaba. En outre, le refus de le faire sera sanctionné par une amende minimale de 150 euros.

Il est à noter que les nouvelles règles s’appliquent à tout vêtement qui cache le visage. Ainsi, la «liste noire» comprenait une cagoule avec un casque de moto.

Il convient de noter que les Pays-Bas ne sont pas devenus le premier pays européen à introduire une telle interdiction. En 2011, de telles mesures sont entrées en vigueur en France. Il est interdit de cacher le visage dans les lieux publics et en Autriche, en Belgique, en Bulgarie et au Danemark. Il existe des restrictions en Allemagne, mais seulement dans certaines régions et moins strictes.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ;