En colère, des agriculteurs de la Haute-Garonne membres de la FDSEA 31 ont entrepris une action contre la préfecture de Toulouse et deux permanences LREM pour dénoncer la «surdité» des membres du parti présidentiel.

Une nouvelle action s’ajoute à la dégradation d’une quinzaine de permanences LREM au cours de ces dernières semaines. Dans la nuit du vendredi 2 août, celles des députées Corinne Vignon et Monique Iborra à Toulouse ont été prises pour cible par des agriculteurs, de même que la préfecture de la ville.

Des tonnes de fumier déversées

Cette fois, les agriculteurs de la FDSEA 31 ont décidé de déverser des tonnes de fumier devant les permanences et la préfecture. Peu avant minuit, une dizaine de parpaings ont été empilés, condamnant ainsi la porte d’entrée de la permanence de Corinne Vignon.

Dans la foulée, les agriculteurs ont déversé du fumier devant les bureaux de Monique Iborra puis devant la préfecture.

«C’est une opération symbolique, on ne casse rien. On est juste venu lui dire que si elle est sourde à nos appels, on ne voit pas l’intérêt à ce qu’elle continue à être députée», a affirmé à l’AFP Christian Mazas, président de la FDSEA 31.

Etiquette: ; ; ;