Deux policiers hors service ont été roués de coups dans la nuit du 31 juillet au 1er août à Rennes, visiblement à cause de leur métier. Trois personnes ont été arrêtées.

Deux policiers ont été roués de coups par plusieurs individus dans la nuit du 31 juillet au 1er août à Rennes (Ille-et-Vilaine), aux abords du Roazhon park. Ils n’étaient pas en service au moment de l’agression, relatent des médias français. Trois suspects ont été interpellés et déférés au parquet jeudi soir.

Les deux agents, âgés de 23 et 25 ans, assistaient à une soirée avec un ami. L’un est sorti dans la rue et a été attaqué au gaz lacrymogène, avant que plusieurs personnes ne le rouent de coups. Il a ensuite réussi à se sauver et s’est rendu à l’hôpital. Son collègue a été tabassé peu après. Ils ont déposé plainte.

«Reconnus par les malfrats»

Trois individus ont rapidement été interpellés et ont été transférés au parquet de Rennes le 1er août en fin de journée. La violente agression a valu aux agents des points de suture au visage et des hématomes. Selon eux, les malfrats ont évoqué leur qualité de policier au moment des faits et ont dit les avoir «reconnus».

Selon les premiers éléments recueillis, il semblerait en effet que l’agression soit liée à leur statut de fonctionnaire de police (affectés au Centre de rétention administrative), rapporte Ouest-France.

Etiquette: ; ;