L’Allemagne, la France et l’Angleterre ont pris note « avec préoccupation » de la décision des Etats-Unis de placer le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, sous sanctions américaines, et ils ne soutiennent pas cette décision, a déclaré jeudi, le 1er août, un porte-parole adjoint du ministère français des Affaires étrangères.

Aller sur le site

Selon le Quai d’Orsay, tous les canaux diplomatiques doivent demeurer ouverts, en particulier dans le contexte actuel de tensions accrues. A cette fin, les ministres des Affaires étrangères des trois pays européens sont en contact régulier avec le ministre iranien des Affaires étrangères pour aboutir à une désescalade des tensions et au retour de l’Iran en pleine conformité avec ses obligations au titre de l’accord de Vienne.

« Dans le même temps, nous prenons note de la décision positive prise par l’administration américaine de renouveler l’exemption des sanctions américaines des projets de coopération dans le nucléaire civil prévus par l’accord de Vienne « , a ajouté le Quai d’Orsay.

L’administration américaine a annoncé mercredi avoir imposé des sanctions à l’encontre du ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, dans un climat de tensions accrues entre les deux pays.

Etiquette: ; ; ; ; ;