La Chine a exhorté vendredi les Etats-Unis et certains autres pays occidentaux à respecter leur engagement et à cesser de soutenir les activités violentes et d’intervenir dans les affaires de Hong Kong sous quelque forme que ce soit.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hua Chunying a fait ces remarques en commentant les informations selon lesquelles le président américain Donald Trump avait qualifié les événements à Hong Kong d' »émeutes pendant une longue période » que la Chine devrait traiter elle-même.

« Hong Kong fait partie de la Chine ; ils devront s’en occuper eux-mêmes », a déclaré jeudi M. Trump à la Maison-Blanche, ajoutant que la partie américaine n’avait pas besoin de faire des recommandations.

En réponse, Mme Hua a déclaré que le président Trump avait raison sur au moins deux points. « Tout d’abord, ce qui se passe à Hong Kong est une sorte de perturbation et d’émeute. Deuxièmement, Hong Kong fait partie de la Chine », a indiqué la porte-parole lors d’un point de presse.

« La position du gouvernement chinois sur la question de Hong Kong est très claire », a souligné Mme Hua. « Les affaires de Hong Kong ont purement trait aux affaires intérieures de la Chine. Le gouvernement chinois ne permettra jamais à des forces extérieures d’intervenir dans les affaires de Hong Kong et ne tolérera encore moins quelque tentative que ce soit par des forces extérieures de perturber Hong Kong. »

« La Chine exhorte vivement les Etats-Unis et certains autres pays occidentaux à respecter le droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales, à honorer leur engagement de ne pas s’ingérer dans les affaires de Hong Kong et à cesser de soutenir les activités violentes et d’interférer dans les affaires de Hong Kong sous quelque forme que ce soit », a-t-elle ajouté.

Etiquette: ; ;