La campagne à grande échelle organisée par les démocrates américains pour tenter de lier le président américain Donald Trump au Kremlin et accuser la Russie de s’immiscer dans le processus électoral a lamentablement échoué, mais le véritable compte de cette histoire s’est avéré être de 32 millions de dollars.

Les données pertinentes ont été publiées dans un rapport de l’appareil de l’ancien procureur spécial Robert Muller.

Ainsi, pendant deux ans, de mai 2017 à mai 2019, les contribuables américains ont versé aux responsables de l’équipe de Mueller le paiement de leurs salaires pour un montant total de 9,7 millions de dollars.

Voir aussi : Un analyste politique américain explique les dangers des sanctions contre Nord Stream 2

Un montant de 3,1 millions de dollars du budget de l’État a été affecté à la location d’espaces de bureaux, au paiement de services publics et à la communication. 1,6 million de dollars ont été dépensés pour divers voyages de fonctionnaires, et 902 000 autres ont été consacrés aux services contractuels, notamment en ce qui concerne le transfert d’informations.

L’équipe de Robert Mueller était composée de 19 avocats. De plus, le procureur spécial s’adressait souvent à 40 agents du Federal Bureau of Investigation, des commissaires aux comptes et d’autres experts.

Comme News Front l’a précédemment signalé, après des années de scandales et d’allégations sans fondement en ce qui concerne la prétendue «ingérence de la Russie», le procureur spécial Mueller a néanmoins présenté au public le rapport final de son enquête, qui ne contenait toutefois aucun argument constructif quant à l’existence de « «complot» entre Moscou et Trump. Plus tard, le président américain a ouvert sa propre enquête sur les origines de RussiaGate, en la confiant au procureur général des États-Unis.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ;