Le célèbre historien, chercheur, juriste, mathématicien, sociologue et spécialiste de l’histoire du génocide des Arméniens, Vahakn Dadrian est mort le 2 août aux Etats-Unis. Il était né le 26 mai 1926 à Constantinople (devenue Istanbul).

Vahakn Dadrian avait réalisé des études supérieures en Allemagne où il était devenu architecte. Puis changeant de profession, il étudia l’histoire à Vienne (Autriche) puis le droit international à Zurich (Suisse).

Passant son doctorat d’histoire à Chicago (Etats-Unis). Vahakn Dadrian donna durant de nombreuses années des conférences dans de nombreux pays. Il parlait couramment cinq langues : l’arménien, le français, l’anglais, l’allemand et le turc. Il est l’auteur de centaines d’articles et études sur l’histoire ainsi que des livres. Il travailla à l’Institut Zoryan (Massachusetts, États-Unis) en tant que directeur des recherches sur le génocide des Arméniens.

Après la lecture du roman de Franz Werfel « Les 40 jours de Musa Dagh » sur le génocide des Arméniens et le livre « Le Golgotha arménien » du père Grigoris Balakian, il décidera d’étudier et écrire sur le génocide des Arméniens. Il publiera plusieurs ouvrages sur ce thème dont le célèbre « The History of the Armenian Genocide : Ethnic Conflict from the Balkans to Anatolia to the Caucasus » en 1995 traduit et publié en français en 1996 sous le titre « Histoire du génocide arménien : Conflits nationaux des Balkans au Caucase ». Livre traduit de l’anglais par Marc Nichanian et publié chez Stock (694p).

Etiquette: ; ; ;