La secrétaire d’Etat à la Transition écologique Brune Poirson va présenter lundi une charte pour lutter contre les déchets plastiques sur les plages, qui comprend quinze engagements.

«Aujourd’hui, 80% des déchets marins proviennent de la terre et 75 % d’entre eux sont des déchets plastiques», rappelle le ministère de la Transition écologique. «Sacs à usage unique, emballages, mégots sont les déchets les plus répandus dans nos océans», selon la même source.

La charte que Brune Poirson présentera lundi matin à l’occasion d’une visite sur une plage de la Seyne-sur-Mer, dans le Var, se décline en trois paliers, selon le nombre d’engagements – de cinq à quinze – pris par les communes littorales.

Ces actions de sensibilisation, de prévention et de ramassage, consistent en l’installation de poubelles de tri ou encore à sensibiliser les commerçants installés près des plages à ne pas distribuer d’objets en plastique à usage unique.

Le gouvernement s’est fixé comme objectif «zéro plastique rejeté en mer d’ici 2025», qui paraît très ambitieux alors que la France a rejeté environ 11.200 tonnes de plastique rien qu’en Méditerranée en 2016, selon un rapport de WWF.

L’Union européenne a également décidé l’interdiction à partir de 2021 de produits plastiques à usage unique comme les coton-tiges, pailles, touillettes à café, couverts ou assiettes.

Etiquette: ; ;