Métros bloqués, vols annulés… Une grève générale lancée lundi par les manifestants prodémocratie menace de paralyser Hong Kong, après un long week-end de protestations.

Chaos dans le métro hongkongais, lundi matin 5 août. Les manifestants prodémocratie ont mené des opérations de blocage des rames, alors qu’une grève générale est lancée pour accroître la pression sur les autorités pro-Pékin.

Lors d’une rare conférence de presse, la cheffe de l’exécutif, Carrie Lam, loin de céder, est sortie de sa réserve pour accuser les protestataires de tenter de « détruire » la vie des Hongkongais.

Les manifestations organisées depuis deux mois dans la mégapole sont de plus en plus souvent suivies d’affrontements entre petits groupes radicaux et forces de l’ordre. Il s’agit de la plus grave crise politique qu’ait connue Hong Kong depuis sa rétrocession par Londres en 1997.

Etiquette: ; ;