«Le 1er février 2019, les États-Unis ont annoncé le lancement du processus de retrait du Traité sur l’élimination des missiles à portée intermédiaire et à courte portée. Le délai de six mois prévu par la procédure de retrait dudit accord est expiré. Lorsque l’une des parties se retire de l’accord, celui-ci prend fin automatiquement. Ainsi, depuis le 2 août 2019, le traité FNI n’est plus là. Il a été écrit par des collègues américains dans les archives et n’est resté que dans l’histoire.

La Russie est obligée de regretter d’affirmer que le retrait unilatéral des États-Unis du Traité sur les missiles à portée intermédiaire, la prétention unilatérale, sous un prétexte farfelu, la destruction d’un des documents fondamentaux dans le domaine du contrôle des armements ont sérieusement compliqué la situation dans le monde et créé un danger imminent pour tous. J’insiste sur le fait que la responsabilité de ce qui s’est passé incombe entièrement à la partie américaine. Au lieu d’une discussion réfléchie sur les problèmes de sécurité internationale, les États-Unis se sont tout simplement écartés de nombreuses années d’efforts pour réduire la probabilité d’un conflit militaire majeur, y compris l’utilisation d’armes nucléaires.

Nous ne pouvons pas ignorer la situation actuelle, nous contenter des déclarations de paix non étayées par les collègues américains et leurs alliés.

À cet égard, compte tenu de la situation, je charge le ministère russe de la Défense et le ministère des Affaires étrangères, le Service de renseignement extérieur de la Russie, de suivre de très près les prochaines étapes des États-Unis en matière de développement, de production et de déploiement de missiles à moyenne et à courte portée.

Si des informations fiables sont reçues indiquant que les États-Unis ont achevé leur développement et ont commencé à produire des systèmes appropriés, la Russie sera obligée de commencer le développement à grande échelle de missiles similaires. Naturellement, cela prendra du temps. En attendant que de tels systèmes entrent dans l’arsenal de l’armée russe, nos moyens actuels permettront de contrer de manière fiable les véritables menaces pesant sur le retrait américain du Traité sur les missiles à portée intermédiaire et à courte portée: missiles aériens «X-101» et «Dagger», « Calibre » basé sur la mer, ainsi que des complexes prometteurs, y compris des systèmes hypersoniques tels que « Zircon ». Dans le même temps, nous n’abandonnons pas nos obligations unilatérales, toutes nos actions seront exclusivement réciproques et de même nature. Cela concerne le développement, la production et le déploiement de missiles au sol de moyenne et plus courte portée. Nous ne les placerons pas dans ces régions et tant que des missiles de production américaine à moyenne et à courte portée ne seront pas déployés.

Voir aussi : Sanctions américaines: L’Iran accroît son commerce de pétrole

Malgré ce qui s’est passé, nous nous en remettons néanmoins au bon sens, au sens des responsabilités des collègues américains et de leurs alliés devant nos peuples et devant l’ensemble de la communauté internationale. À notre avis, les actions des États-Unis qui ont conduit à la liquidation du Traité sur les missiles à portée intermédiaire entraîneront inévitablement une dévaluation, sapant ainsi toute la structure de soutien de la sécurité mondiale, y compris le Traité sur les armes stratégiques offensives et le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.

Un tel scénario signifie la reprise d’une course aux armements sans restriction. Et pour éviter le chaos dans lequel il n’y a pas de règles, restrictions et lois, il faut peser à nouveau toutes les conséquences dangereuses possibles et entamer un dialogue sérieux sans ambiguïtés ni substance.

La Russie estime qu’il est nécessaire, sans tarder, de reprendre les négociations à part entière pour assurer la stabilité et la sécurité stratégique. Nous sommes prêts pour cela.  »

Source : http://www.kremlin.ru/events/president/news/61271

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ;