Une nouvelle application permettra aux conducteurs palestiniens d’éviter les points de contrôle israéliens et de découvrir des routes vers les villes que les principales applications de navigation ignorent souvent.

Une nouvelle application pour smartphones, élaborée en Cisjordanie et lancée en juin, permettra aux Palestiniens d’échapper aux postes de contrôle israéliens et de trouver d’autres routes vers les villes que les applications habituelles montrent rarement, rapporte Reuters.

L’application, nommée Doroob Navigator, a été créée par le directeur général de Doroob Technologies Mohammad Abdel Haleem. Dans une interview à Reuters, lundi 5 août, il a indiqué qu’il avait décidé de développer cette innovation, après avoir découvert que Google Maps lui proposait un mauvais trajet. Sa propre expérience lui a montré que les Palestiniens avaient besoin d’un navigateur spécifique.

Le nouveau navigateur collecte des données sur la fermeture des routes et des données sur le trafic des utilisateurs. Il doit remplacer Google Maps et Waze qui considèrent parfois «des restrictions imposées par Israël».

«Nous avons dû concevoir de nouvelles cartes à partir de zéro. Le mur, les points de contrôle, les colonies… les autres logiciels de cartographie ne pourront jamais rendre compte de la complexité de cet endroit», a expliqué à Reuters M.Haleem.

En outre, l’application est aussi disponible dans la bande de Gaza, mais «la plupart des utilisateurs actifs, plus de 20.000 aujourd’hui, se trouvent en Cisjordanie», a indiqué l’entrepreneur.

Les relations entre Israël et la Palestine sont tendues depuis déjà longtemps. Les Palestiniens cherchent à obtenir la reconnaissance diplomatique de leur État comprenant la Cisjordanie avec Jérusalem-Est en partie occupée par Israël et la bande de Gaza. À son tour, le gouvernement israélien refuse de reconnaître la Palestine comme entité politique et diplomatique indépendante et construit des colonies dans les régions qu’il contrôle et ce en dépit des objections de l’Onu.

Etiquette: ; ;