L’UE n’a pas l’intention de poursuivre les négociations avec le Royaume-Uni concernant l’accord sur le Brexit, car les demandes du nouveau Premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, vont à l’encontre de la position de Bruxelles.

Il est rapporté par Deutsche Welle.

Rappelons que Johnson appelle l’UE à réviser l’accord élaboré à l’époque de son prédécesseur, Theresa May. Il al’intention de supprimer les paragraphes relatifs à l’instauration d’un régime «de soutien» réglementant les relations douanières, empêchant la reprise de contrôles frontaliers renforcés entre la République d’Irlande, qui restera rattachée à l’Union européenne et l’Irlande du Nord, rattachée au Royaume-Uni.

Voir aussi : Le piège idéologique : L’Europe a appelé à oublier les illusions de l’autorité occidentale

Dans le même temps, Johnson a déjà fait savoir qu’il mettrait en œuvre le Brexit le 31 octobre, quel qu’en soit le coût, même si vous devez quitter l’Union européenne sans un accord.

Comme le signalait News Front précédemment, en Grande-Bretagne, Boris Johnson a bénéficié d’une liberté d’action presque totale en direction du Brexit. Il n’a même pas peur d’un vote de censure du parlement. Il peut simplement ignorer les résultats du vote et convoquer des élections générales, qui auront toutefois lieu après la mise en œuvre du Brexit.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ; ; ;