Des États comme la Turquie et le Qatar renforcent leur influence au Kosovo, a déclaré l’avocat finlandais Simo Pientilanen, qui a travaillé pendant quatre ans dans le cadre de la Mission européenne « État de droit » (EULEX) dans cette région controversée.

Ils allouent des fonds pour les installations et les processus publics liés à la propagation de l’islam, a-t-il souligné dans une interview accordée à un journal local concernant son travail au Kosovo.

« La Turquie a considérablement renforcé sa position au Kosovo. Des pays islamiques comme le Qatar financent également la construction de mosquées et soutiennent divers processus sociaux, par exemple des vêtements fermés pour les femmes », a déclaré l’avocat.

Voir aussi : Les abus sexuels se poursuivent à Munich

Interrogé sur le succès d’EULEX, Pientilanen a reconnu que la mission n’avait pas réussi à intégrer la «pratique européenne» dans le système juridique du Kosovo depuis plus de 10 ans.

Rappelons que de précédentes estimations d’analystes des Balkans sur une islamisation dangereuse dans l’environnement albanais au Kosovo-Metohija ont été publiées à plusieurs reprises. En particulier, ce territoire a le plus grand ratio en Europe du nombre de combattants ISIS au Moyen-Orient par rapport à la population totale.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ;