Les forces spéciales kirghizes ont lancé mercredi une opération pour interpeller l’ex-président Almazbek Atambaïev, inculpé pour corruption et en conflit avec son successeur, au risque d’aggraver la crise politique et de provoquer des troubles dans ce pays d’Asie centrale.

Des photos diffusées par les médias locaux ont montré des hommes masqués en uniforme et armés devant la résidence de M. Atambaïev près de la capitale, Bichkek, ainsi que des personnes blessées à terre ou portées par d’autres.

Une vidéo diffusée par Radio Free Europe montre l’ex-président en jean et chemise devant sa résidence en compagnie d’un groupe de personnes avant qu’un mouvement de panique ne disperse le groupe, tandis que des tirs nourris étaient audibles pendant plusieurs minutes.

« Les forces spéciales ont attaqué les partisans d’Atambaïev lorsque celui-ci est sorti pour les saluer. Tout le monde a été passé à tabac et il y a eu des tirs. Environ dix personnes sont blessées », a affirmé à l’AFP Gouliza Tchodoubaïeva, porte-parole de l’ex-président.

Etiquette: ;