Le gouvernement hongrois a trouvé la solution pour favoriser la natalité de son pays: offrir une aide de 10 millions de forints (30 590 euros) aux couples mariés qui font trois enfants.

Pour le premier ministre hongrois, Viktor Orban, pas question de pallier la baisse démographique du pays par l’immigration économique. Pour relancer la natalité, il engage un plan d’action d’envergure. Depuis début juillet, le gouvernement propose un prêt aux couples mariés qu’ils n’auront pas besoin de rembourser s’ils font trois enfants.

D’un montant de 10 millions de forints, soit environ 30 590 euros, ce prêt n’aura pas à être remboursé par les couples mariés éligibles, à une condition: qu’ils fassent trois enfants, rapporte Euronews. 2400 familles, entre le 1er et le 15 juillet, ont déjà demandé à bénéficier de ce prêt qui doit être remboursé petit à petit chaque mois. Si les couples ont un enfant dans une période de cinq ans, les intérêts de leur prêt sont suspendus à vie et les remboursements mensuels interrompus pendant trois ans. Un deuxième enfant leur permet une deuxième pause de trois ans. Au troisième enfant, plus besoin de rembourser le prêt.

Des conditions doivent néanmoins être remplies: le couple doit être marié, il doit s’agir du premier mariage pour l’un des deux, la femme doit avoir entre 18 et 40 ans et l’un des membres du couple doit avoir payé ses cotisations sociales pendant 180 jours en Hongrie. Surtout, le premier enfant doit naître dans les cinq ans après l’obtention de l’aide. Si aucun enfant n’est né ou si le couple divorce avant cette date limite, ils n’ont que 120 jours, c’est-à-dire quatre mois, pour rembourser le prêt, à moins de fournir un certificat médical justifiant un problème pour procréer.

Etiquette: ;