Donald Trump a ordonné, lundi, de bloquer les biens du gouvernement du Venezuela, une mesure visant à « mettre fin à la dictature » de Nicolas Maduro.

Les États-Unis peuvent désormais cibler et sanctionner quiconque soutient l’administration chaviste.

La pression s’accentue sur le président vénézuélien Nicolas Maduro. Donald Trump a signé, lundi 6 août, un décret imposant des sanctions sur tous les biens et intérêts aux États-Unis du gouvernement vénézuélien, dont Washington ne reconnaît pas la légitimité.

« J’ai déterminé qu’il était nécessaire de bloquer les propriétés du gouvernement du Venezuela en raison de la poursuite de l’usurpation du pouvoir par le régime illégitime de Nicolas Maduro », a déclaré le chef d’État dans une lettre envoyée par la Maison Blanche à la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi.

Etiquette: ; ;