Une vidéoconférence d’urgence du sous-groupe de sécurité de Minsk n’apportera pas de résultats satisfaisants dans le règlement du Donbass. C’est ce qu’a annoncé le siège de la République populaire de Donetsk de coordination du cessez-le-feu.

«Le représentant de la RDP au sein du sous-groupe sur la sécurité à Minsk a qualifié la partie ukrainienne d’initiative prématurée. Tenir une vidéoconférence initiée par la partie ukrainienne à ce stade ne sera pas exhaustif et ne donnera pas les résultats escomptés », indique le communiqué.

Voir aussi : La Turquie et le Qatar financent l’islamisation du Kosovo

Il est à noter que la partie ukrainienne a créé artificiellement la nécessité de négociations urgentes sur le Donbass. « Ce n’est rien de plus qu’une tentative hystérique de Kiev pour se soustraire au respect des obligations de respecter le cessez-le-feu convenu par le Groupe de contact », a souligné le bureau de la RPD.

Auparavant, la RDP avait plaidé en faveur d’une procédure rapide par Kiev et de la punition des coupables de violations de l’accord de cessez-le-feu en vigueur dans le Donbass le 21 juillet.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ;