A peine arrivé dans la vaste zone des secours au large de la Libye, l’Ocean Viking a recueilli 85 migrants vendredi, tandis que l’acteur américain Richard Gere est venu soutenir ceux bloqués depuis une semaine sur l’Open Arms.

Parti de Libye, le petit canot pneumatique avait été signalé jeudi soir à l’Ocean Viking par un avion de l’opération européenne Sophia, mais le grand bateau rouge a dû interrompre ses recherches dans la nuit.

Ce n’est qu’à la faveur du jour qu’il a trouvé le canot gris, dont les passagers ont applaudi à l’approche des secouristes.

Au total, le navire humanitaire a recueilli 85 personnes originaires du Sénégal, du Mali, de Côte d’Ivoire ou encore du Soudan. Parmi eux, cinq femmes, 11 adolescents et quatre enfants dont le plus jeune n’a qu’un an.

« C’était le début de notre troisième jour en mer », a soufflé une jeune femme en montant à bord, tandis que sur la passerelle, les secouristes restaient en alerte, à la recherche d’une autre embarcation partie en même temps que ce canot.

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, qui a fait éclater jeudi la coalition populiste en Italie, a immédiatement adressé un courrier au gouvernement de la Norvège, dont le navire bat pavillon.

« L’Italie n’est pas juridiquement tenue, ni disposée à accueillir les immigrés clandestins non identifiés, se trouvant à bord de l’Ocean Viking », a-t-il écrit.

Le ministre italien tient le même discours envers les 121 migrants bloqués à bord du navire humanitaire Open Arms, qui fait du sur-place au large de l’île italienne de Lampedusa.

Vendredi matin, l’acteur américain Richard Gere est monté à bord pour rencontrer l’équipage et les migrants, dont une trentaine sont mineurs.

Etiquette: ; ;