Des criminels albanais se servent de Facebook pour annoncer des raids d’immigration, faire passer des migrants clandestins au Royaume-Uni, enregistrer de faux mariages et organiser de faux tests de citoyenneté en anglais, rapporte le média Telegraph.

Selon le média Telegraph, des criminels albanais influents dans le crime organisé au Royaume-Uni utilisent le compte Facebook «Albanians in London» pour faire passer illégalement des migrants sur le sol britannique, contrer les raids d’immigration et organiser de faux mariages. Sur ce compte aux 123.000 abonnés, tous les stratagèmes criminels sont accessibles au public.

Les réseaux sociaux au service des criminels et des terroristes?

«On constate ces dernières années à quel point criminels et terroristes sont habiles au point d’utiliser à leur avantage les sites des médias sociaux les plus ouverts et les moins cryptés, que ce soit pour recruter des adeptes, offrir des services criminels ou diffuser du contenu extrémiste», rappelle David Lowe, chercheur principal à la faculté de droit de l’Université de Leeds Beckett, qui dirige également une société de conseil sur le terrorisme et la sécurité, expliquant pourquoi Facebook aurait pu fermer les yeux sur ce compte.

Selon lui, après avoir consulté des sites albanais sur Facebook, dont un certain nombre intitulés «Albanais à Londres», à première vue, rien de louche.

«Sachant que le site utilisé pour avertir des raids d’immigration et informer d’autres activités néfastes a été supprimé avant ma recherche, on peut comprendre pourquoi les administrateurs de Facebook ont omis de les bloquer», poursuit M.Lowe.

Et d’ajouter que si la publicité ou les sites étaient manifestement liés à des activités criminelles ou terroristes, les entreprises de médias sociaux les enlèveraient, évidemment.

Etiquette: ; ; ; ;