Matteo Salvini, l’homme fort du gouvernement italien et chef de la Ligue, a exigé jeudi la tenue d’élections législatives anticipées tout en faisant éclater la coalition populiste instaurée il y a 14 mois avec son allié du Mouvement 5 Étoiles.

Le torchon brûle entre la Ligue et le Mouvement 5 Étoiles. Matteo Salvini, l’homme fort du gouvernement italien et chef de la Ligue, a réclamé jeudi 8 août un retour aux urnes, faisant éclater la coalition populiste instaurée avec son allié populiste et provoquant une crise à l’issue incertaine.

« Allons tout de suite au Parlement pour prendre acte qu’il n’y a plus de majorité (…) et restituons rapidement la parole aux électeurs », a-t-il exigé dans un communiqué, diffusé après une série de rencontres entre dirigeants politiques. « Il est inutile d’aller de l’avant avec des ‘non’ et des disputes, comme ces dernières semaines, les Italiens ont besoin de certitudes et d’un gouvernement qui travaille », a ajouté le vice-Premier ministre de la Ligue (extrême droite).

Etiquette: ; ; ;