Ayant promis d’apporter son soutien à l’énergie verte en France, le ministère des Armées a lancé un appel aux entreprises prêtes à contribuer au développement de la production d’électricité d’origine solaire, rapporte un communiqué.

L’Armée française contribue à l’expansion des capacités de production d’énergie solaire dans une France en retard, notamment par rapport à son voisin l’Allemagne. Dans le cadre du plan «Place au soleil», le ministère des Armées a annoncé dans un communiqué qu’il mettrait à disposition d’ici fin 2022 «2.000 hectares de terrains pour y développer des projets de production d’électricité d’origine photovoltaïque».

100 hectares ont déjà été cédés à cette fin et, avant 2020, 267 autres hectares «seront mobilisés sur quatre sites expérimentaux: Creil (60) à hauteur de 253 ha, Querqueville (50) à hauteur de 4 ha, Saint-Christol (84) à hauteur de 5,5 ha, et la Valbonne (01) à hauteur de 4,5 ha».

Qui plus est, un appel à manifester de l’intérêt a été lancé et les sociétés intéressées doivent y répondre avant la fin du mois de septembre.

«D’autres appels à projet seront lancés régulièrement afin d’atteindre les objectifs», promet le ministère.

Comme le rappelle Les Échos, Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, avait promis qu’un soutien à la relance de l’énergie verte serait encore apporté.

Et si en France le solaire représente moins de 3%, en Allemagne son taux dépasse les 6%, rappelle le quotidien, ajoutant que dans ce pays le secteur en question est soutenu par des subventions massives.

Etiquette: ; ;