La France «n’a besoin d’aucune autorisation» pour se prononcer sur le dossier iranien, a annoncé ce vendredi 9 août le ministre français des Affaires étrangères, commentant une critique envers Emmanuel Macron publiée la veille par Donald Trump sur Twitter à ce sujet.

Sans s’adresser directement à Donald Trump, Jean-Yves Le Drian a réagi aux propos du Président états-unien qui a reproché à son homologue français d’avoir envoyé des «signaux contradictoires» à Téhéran.

«Sur l’Iran, la France s’exprime en toute souveraineté. Elle s’engage fortement pour la paix et la sécurité dans la région, elle s’engage pour permettre une désescalade des tensions et elle n’a besoin d’aucune autorisation pour le faire», a-t-il notamment indiqué.

Des «signaux contradictoires»

Le 8 août, Donald Trump a affirmé sur Twitter que «personne» ne devait parler pour les États-Unis «à part les États-Unis eux-mêmes», se référant au dossier iranien, et a pointé le Président français pour avoir envoyé des «signaux contradictoires» à Téhéran.

Tensions entre Téhéran et Washington

Les tensions sont montées d’un cran ces derniers temps entre les deux pays suite aux récents événements dans les golfes Persique et d’Oman. Au mois de juin 2019, les deux pétroliers Front Altair et Kokuka Courageous ont été attaqués dans le golfe d’Oman. Washington a attribué la responsabilité de l’incident à Téhéran. Ce dernier a nié son implication.Ensuite, des militaires iraniens ont abattu un drone américain qui avait violé l’espace aérien du pays, d’après les autorités de la République islamique iranienne, alors que les États-Unis ont annoncé que l’appareil se trouvait dans l’espace aérien international. En juillet, le Pentagone a annoncé avoir visé deux drones iraniens dans le détroit d’Ormuz. Cependant, l’Iran n’a pas confirmé cette information.

Etiquette: ; ; ; ;