La Chine a nommé à Paris un nouvel ambassadeur, Lu Shaye, 54 ans, connu pour son franc-parler, au moment où certaines tensions semblent s’installer entre les deux pays.

La nomination de M. Lu a été signée par le président Xi Jinping, a rapporté jeudi soir l’agence Chine nouvelle.

Il occupait depuis 2017 les mêmes fonctions à Ottawa, ce qui l’a amené à gérer la crise sino-canadienne provoquée par l’arrestation en fin d’année dernière à Vancouver de la directrice financière du géant chinois des télécoms Huawei, suivie de l’arrestation de deux Canadiens en Chine.

Dans une tribune publiée en janvier dernier dans la presse, il avait dénoncé « l’égoïsme occidental » et le « suprémacisme blanc » en accusant le Canada et ses alliés de se préoccuper du sort des deux Canadiens arrêtés mais pas selon lui de celui de la responsable de Huawei.

Il avait aussi dénoncé l’arrestation de cette dernière, le comparant à « un coup de poignard dans le dos ».

Sa nomination à Paris intervient alors que les relations entre la France et la Chine sont compliquées depuis l’arrestation en Chine l’an dernier de l’ancien patron chinois d’Interpol, dont le siège se trouve à Lyon. Son épouse a depuis obtenu l’asile politique en France, selon son avocat.

Etiquette: ; ;