Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré vendredi qu’il espérait parvenir à un accord commercial le plus tôt possible avec les Etats-Unis.

« Savoir quand nous pourrons parvenir à un accord final dépendra des négociations futures, donc je ne peux pas dire quand aujourd’hui », a-t-il dit. « Cela dit, notre position n’a pas changé : nous entendons obtenir un résultat gagnant-gagnant au plus tôt », a ajouté M. Abe lors d’une conférence de presse à Nagasaki (sud-ouest).

A l’heure où les négociations commerciales entre les deux pays s’accélèrent, des réunions de travail préparatoires devraient avoir lieu la semaine prochaine à Washington à l’approche de la prochaine session de négociations au niveau ministériel prévue dans le courant du mois.

Celle-ci réunira à nouveau le ministre japonais de la Revitalisation économique, Toshimitsu Motegi, et le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer.

Les Etats-Unis se sont dit préoccupés par l’important déficit commercial avec le Japon. A ce titre, le président américain Donald Trump souhaite conclure un nouvel accord bilatéral pour remédier à ce déséquilibre.

Les deux parties envisagent de conclure cet accord en septembre, même si le Japon est inquiet des lourdes concessions qu’il pourrait devoir faire concernant ses produits agricoles, hautement sensibles et protégés, et son secteur automobile.

Washington pourrait toutefois parvenir à un compromis avec Tokyo, avait indiqué M. Motegi à l’issue de précédentes négociations début août avec M. Lighthizer.

Etiquette: ;