Un navire de secours aux réfugiés se tient devant l’île italienne de Lampedusa, en attente de l’autorisation d’amarrage dans un port européen.

Open Arms a rassemblé environ 121 immigrants en Méditerranée. Anabel Montes Mier, responsable des opérations chez Proactiva Open Arms, une agence d’aide espagnole, a déclaré que plus le temps passait, plus il était difficile d’expliquer aux gens à bord pourquoi ils ne pouvaient pas descendre à terre.

Voir aussi : L’ONU a condamné les États-Unis pour de nouvelles sanctions contre le Venezuela

« Le septième jour en mer. Des hommes, des femmes et des enfants traumatisés par la violence et les abus sont à bord. Que font les États européens? » « Ils montrent leur courage en se détournant. Reste-t-il quelqu’un qui peut défendre leurs droits et leur vie? Ces personnes ont un besoin urgent de refuge » , a écrit Open Arms sur Twitter.

Selon les médias italiens, le ministère italien de l’Intérieur a indiqué que le navire se trouvait dans les eaux internationales dans la région de Sar à Malte. La position du gouvernement italien ne change pas.

Nous vous rappelons que la deuxième chambre du Parlement italien a adopté lundi une loi prévoyant des sanctions plus sévères à l’encontre des organisations de secours aux réfugiés.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ; ;