Deux touristes belges d’une cinquantaine d’années ont été gravement blessés lors d’un «amerrissage forcé» en Corse. Les deux passagers ont été hospitalisés en urgence, souffrant de plusieurs fractures dues à l’impact de l’avion avec l’eau.

Un avion de tourisme a effectué vendredi un «amerrissage forcé» au large de Girolata, près de la réserve de Scandola (Corse-du-Sud), et ses deux passagers belges, souffrant notamment de fractures, ont été hospitalisés à Ajaccio, a indiqué la préfecture maritime.

L’avion avait décollé de Calvi et se rendait en Italie quand il s’est échoué en mer quelques minutes après le décollage, vers 15H30, a précisé à l’AFP un porte-parole de la préfecture maritime.

Les deux passagers ont réussi à s’extraire de l’avion qui a coulé par 60 mètres de fond et ont été repêchés par des plaisanciers qui les ont ramenés à quai, a-t-il ajouté.

Ils ont ensuite été pris en charge par le Samu de Corse-du-Sud et transportés dans l’hélicoptère de la gendarmerie vers le centre hospitalier d’Ajaccio où ils ont été soignés pour «les blessures liées à l’impact» de l’appareil avec l’eau, dont une mâchoire cassée, sans que leurs pronostics vitaux ne soient engagés, a précisé ce porte-parole.

«Il n’y a pas de trace de pollution en surface mais par précaution, la préfecture maritime de la Méditerranée a dépêché sur place le bâtiment de soutien et d’aide à la dépollution (BSAD) Ailette», a précisé le porte-parole, ajoutant que des contacts avaient été pris avec les responsables de la réserve de Scandola, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, pour parer à toute évolution de la situation.

Etiquette: ; ; ;