Un Américain lié aux forces de sécurité irakiennes est mort samedi au cours d’une opération avec elles dans la province de Ninive (nord), a indiqué l’armée américaine.

«Un membre des services américains est mort aujourd’hui (samedi) au cours d’une mission avec les forces de sécurité irakiennes en Irak, alors qu’il conseillait et accompagnait ces forces lors d’une opération planifiée», a indiqué le commandement central des Etats-Unis dans un communiqué. »

Il n’a pas précisé à quel «service» était rattaché cet homme de nationalité américaine. Les forces irakiennes lancent régulièrement des opérations dans les zones frontalières de l’ouest et du nord-ouest du pays, ciblant les cellules dormantes du groupe Etat islamique (EI) avec le soutien de la coalition internationale antijihadiste menée par Washington. L’Irak a annoncé fin 2017 sa victoire sur l’EI qui avait, à la faveur d’une offensive éclair en 2014, pris le contrôle sur de vastes territoires du pays dont la ville clé de Mossoul. Selon un récent rapport du Pentagone, l’EI est toutefois en train de «renforcer ses capacités insurrectionnelles en Irak». L’EI est aussi en train de «ressurgir» en Syrie alors même que les Etats-Unis retirent leurs troupes du pays, est-il précisé dans ce rapport. En mars, les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes, aidée par des raids aériens de la coalition, a repris dans la province aux jihadistes le dernier réduit de leur «califat» autoproclamé à cheval sur la Syrie et l’Irak.

Etiquette: