La coalition menée par l’Arabie saoudite, qui soutient le président du Yémen, a recouru à la force, dimanche, pour contraindre des combattants séparatistes à se retirer de positions du gouvernement prises dans la grande ville portuaire d’Aden.

Déjà ravagé par cinq ans de guerre civile, le Yémen s’enfonce encore davantage dans le chaos. La coalition menée par l’Arabie saoudite, qui soutient le président du Yémen, a recouru à la force, dimanche 11 août, pour contraindre des combattants séparatistes à se retirer de positions du gouvernement yéménite prises la veille dans la grande ville portuaire d’Aden.

Le bilan de 40 morts et 260 blessés, dont de nombreux civils, a été annoncé par l’ONU qui s’est inquiétée d’une aggravation de la crise humanitaire au Yémen.

Etiquette: ;