De fortes explosions se sont produites dans le sud de Bagdad, des obus sont tombés dans la zone verte qui abrite entre autres l’ambassade américaine, a annoncé Sky News Arabia.

Des obus sont tombés dans la Zone verte, une enclave hautement sécurisée de la capitale irakienne, où se trouve notamment l’ambassade des États-Unis, ainsi que dans des quartiers voisins, après des explosions dans un dépôt d’armes et de munitions, relate la chaîne de télévision Sky News Arabia.

Des sirènes d’alerte ont retenti dans l’ambassade américaine.

Pour l’instant, les données sur d’éventuelles victimes ou dégâts matériels ne sont pas disponibles.

«Des groupes de sécurité civile cherchent actuellement à éteindre l’incendie alors que des obus continuent de tomber de façon aléatoire dans les quartiers d’habitation voisins», a déclaré un représentant des forces de sécurité de Bagdad.

La chaîne de télévision Al-Sumaria avait précédemment annoncé, se référant au commandement opérationnel de la capitale irakienne, que plusieurs explosions avaient retenti dans un camp des unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi situé dans le sud de Bagdad. Selon la chaîne de télévision, les explosions ont eu lieu pendant l’élimination des stocks de munitions dont la durée de conservation a expiré.La Zone verte est un territoire de 10 km2 au bord du Tigre dont l’accès a été interdit aux Irakiens suite à l’entrée des troupes de la coalition dirigée par les États-Unis et le Royaume-Uni en Irak en 2003. Ce quartier abrite les sites gouvernementaux et les ambassades étrangères dont celle des États-Unis. La Zone verte a plusieurs fois été la cible d’attaques terroristes malgré des mesures de sécurité renforcées.

Détails à suivre

Etiquette: ; ; ;