Le conseiller de la Masion Blanche à la sécurité, John Bolton, est en déplacement à Londres ce lundi. Il a déclaré que le chef d’État américain soutiendra la sortie de l’UE du Royaume-Uni avec un accord de libre-échange bilatéral.

Une opportunité déjà négociée entre le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, et son homologue britannique, Liz Truss.

L’administration américaine espère une sortie réussie du Royaume-Uni de l’Union européenne et la soutiendra par un accord de libre-échange bilatéral, a déclaré lundi John Bolton, le conseiller national à la sécurité de Donald Trump, en visite à Londres. Cet accord commercial est en cours de négociations entre le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, et son homologue britannique, Liz Truss.

En visite pour deux jours à Londres, John Bolton est porteur d’un message central pour ses interlocuteurs britanniques, rapporte un haut responsable du gouvernement américain accompagnant le conseiller national à la sécurité : « Donald Trump veut assister à une sortie fructueuse du Royaume-Uni de l’Union européenne. »

Le président américain, a poursuivi ce responsable, souhaitait travailler à cet accord commercial avec l’ex-Première ministre britannique, Theresa May, mais elle ne le souhaitait pas. « Le nouveau gouvernement, si, et nous en sommes très heureux », a-t-il ajouté en faisant référence au gouvernement du successeur de May, Boris Johnson.

Etiquette: ; ; ;