La Corée du Sud a décidé ce lundi de retirer le Japon de sa liste de partenaires commerciaux préférentiels, après une semblable décision de Tokyo plus tôt ce mois, a annoncé le ministre sud-coréen du Commerce, de l’Industrie et de l’Energie, Sung Yun-mo, lors d’une conférence de presse.

« Il semble difficile de travailler étroitement avec un pays qui viole fréquemment les règles fondamentales de contrôle des exportations ou qui met en place un système illégitime », a-t-il dénoncé.

M. Sung a par ailleurs assuré que son pays respectait les principes de base du régime international de contrôle des exportations.

Dans le cadre d’un amendement à sa loi sur les exportations et les importations des matériaux stratégiques, le Japon a donc été retiré de la liste sud-coréenne des partenaires commerciaux préférentiels, « la liste blanche » qui permet de simplifier les procédures d’exportation de tels produits stratégiques.

Cette décision survient après que Tokyo a retiré début août la Corée du Sud de sa propre liste de partenaires commerciaux préférentiels. Le Japon avait déjà durci en juillet ses restrictions sur les exportations vers la Corée du Sud de trois matériaux essentiels à la fabrication de semi-conducteurs et d’écrans de téléphones, qui sont cruciaux pour l’économie sud-coréenne.

Etiquette: ; ;