Au cœur de vives tensions dimanche lors des commémorations juives du 9 Av et de la fête musulmane de l’Aïd al-Adha, le mont du Temple va rester fermé aux visiteurs juifs pendant trois jours.

Cette décision a été prise par les autorités israéliennes suites aux débordements qui se sont déroulés sur le lieu saint dimanche.

L’ouverture du mont du Temple aux Juifs après la première prière quotidienne musulmane avait provoqué la colère des fidèles présents sur place, menant à des affrontements avec les forces de sécurité israéliennes.

Alors que Benyamin Netanyahou a annoncé qu’il soutenait cette fermeture momentanée, sa décision a été vivement critiquée, notamment par des élus de droite.

Le ministre des Transports Betzalel Smotrich a accusé le Premier ministre de nier « la souveraineté juive sur le mont du Temple », estimant que Benyamin Netanyahou n’a « aucun sens du leadership ».

Ayelet Shaked a de son côté indiqué qu’Israël ne doit pas « céder au terrorisme » et « permettre aux Juifs d’accéder au Mont du Temple quoi qu’il arrive ».

Des critiques auxquelles le Premier ministre israélien a répondu: « Je ne suis pas impressionné par les recommandations du cabinet Twitter ». « Le leadership c’est la responsabilité et la détermination », a poursuivi Benyamin Netanyahou.

Etiquette: ;