Hong Kong n’arrête pas les manifestations antigouvernementales. Le lundi 12 août, les manifestants ont de nouveau bloqué l’aéroport local.

Le rassemblement à l’aéroport international de Hong Kong a débuté vendredi et devait durer trois jours. Des émeutes ont éclaté dimanche et, dans le processus de dispersion des manifestants, l’un des policiers a accidentellement assommé l’un des participants au rassemblement avec des armes traumatiques. À cet égard, ils ont décidé de poursuivre la manifestation et le travail de l’aéroport est pratiquement paralysé.


Plus tôt, il avait été signalé que seuls les passagers avec des billets en main étaient autorisés aux comptoirs d’enregistrement. Toutefois, selon les dernières informations, tous les vols à l’aéroport de Hong Kong ont été annulés.


Comme News Front l’a précédemment signalé, les manifestations dans le district administratif de Hong Kong ont commencé il y a plus de deux mois. Les manifestants ont ensuite protesté contre le projet de loi, qui autorisait les autorités locales à extrader des criminels qui avaient violé les lois de la RPC à Beijing.

Voir aussi : Le nouveau Premier ministre de Grande-Bretagne a été marqué par les mœurs de Trump

Bien qu’ils aient rapidement refusé d’examiner le projet de loi, les manifestations ne se sont pas arrêtées. Dans le même temps, la Chine a répété à plusieurs reprises que les événements qui se déroulaient à Hong Kong avaient été planifiés par Washington et visaient à déstabiliser la situation.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ; ; ;