Le gouvernement actuel ne coordonnera pas le renvoi de Vitali Klitschko du poste de chef du Conseil de la ville de Kyiv.

 

Cette information a été communiquée par Vassyl Ryabtcuk, porte-parole du premier ministre de l’Ukraine, Volodymyr Hroisman.

« La question de la coordination du licenciement de Vitali Klitschko a été discutée avec des membres du gouvernement. Il a été décidé que la composition actuelle du gouvernement ne l’examinerait pas », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Auparavant, l’Office du président de l’Ukraine avait fait appel au Conseil des ministres en lui demandant de présenter une demande de renvoi de Klitschko du poste de chef du Conseil municipal de la ville de Kiev. L’Office du président de l’Ukraine prône la séparation des postes du maire et du chef du Conseil municipal de la ville de Kyiv.

Klitschko a qualifié cette initiative d’illégal et a annoncé son intention de respecter l’ordre en vigueur selon lequel le maire élu de la capitale est automatiquement nommé chef du Conseil administratif de la ville. Il affirme que la séparation des postes et l’introduction du « double pouvoir » dans la capitale sont inconstitutionnelles.

Etiquette: ; ;