Le directeur du Service fédéral de sécurité russe, Nikolay Patruchev, a achevé hier sa visite de deux jours en Arménie consacrée aux relations étroites en matière de défense et de sécurité entre les deux pays.

Le haut responsable russe aurait qualifié de « productifs » ses entretiens avec son homologue arménien, Armen Grigorian, lorsqu’il a rencontré le Premier ministre Nikol Pachinyan à la fin du voyage.

Selon le gouvernement arménien, Ms Pachinyan et Patruchev ont discuté non seulement des relations russo-arméniennes, mais également du conflit du Haut-Karabagh ainsi que d’autres « développements et défis en matière de sécurité régionale et internationale ». Le communiqué cite Pachinian en disant que « la coopération stratégique entre l’Arménie et la Russie se développe de manière dynamique. »

N. Pachinyan a également noté que c’était la première visite de Patruchev à Erevan depuis la Révolution de velours de l’année dernière qui a renversé l’ancien gouvernement.

Ms Patruchev et Grigorian ont apprécié l’état actuel des liens militaires bilatéraux lors de leurs entretiens séparés. Le Conseil de sécurité nationale arménien a indiqué dans une déclaration qu’il était convenu de la nécessité de créer davantage d’entreprises de défense russo-arméniennes.

Ils ont également discuté de « la question de la réglementation des ventes d’armes à des pays tiers », indique le communiqué sans plus de précision. Il a apparemment évoqué les livraisons d’armes russes à l’Azerbaïdjan et à la Turquie, qui ont suscité des inquiétudes en Arménie. Les gouvernements arméniens actuels et précédents sont particulièrement inquiets des contrats de grande envergure conclus entre Moscou et Bakou dans le domaine de la défense.

Pachinian avait condamné ces accords et avait mis en doute la sagesse de l’adhésion de l’Arménie à l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) alors qu’il s’opposait aux anciennes autorités d’Erevan. Cependant, après son arrivée au pouvoir en mai 2018, il a maintes fois écarté le retrait du pays de l’OTSC et d’un autre bloc dirigé par la Russie, l’Union économique eurasienne.

La Russie est depuis longtemps le principal fournisseur d’armes et d’autres équipements militaires à l’armée arménienne. L’Arménie abrite également une base militaire russe.

Etiquette: ; ; ;