Il n’ mis que une dizaine de minutes pour répondre à une invitation lancée sur Twitter par Donald Trump, a affirmé jeudi le président américain.

 

Le milliardaire a raconté à une radio locale de l’Etat du New Hampshire, où il doit tenir en soirée un meeting de campagne, qu’il se trouvait dans l’avion pour la Corée du Sud, après avoir participé fin juin au sommet du G7 au Japon, lorsque lui est venue à l’esprit l’idée d’une rencontre avec Kim.

«Personne ne savait comment contacter Kim Jong-un», a-t-il confié. «J’ai donc tweeté (…) et il a rappelé dans les dix minutes». «Si le président Kim voit ce message, je pourrais le rencontrer à la frontière/DMZ (Zone démilitarisée, NDLR) juste pour lui serrer la main et dire bonjour (?)!», avait écrit Donald Trump sur Twitter le 29 juin.

Il devenait le lendemain le premier président américain à fouler le sol de la Corée du Nord. «C’est ce qu’il y a de plus fou», s’est-il enthousiasmé sur la radio locale. «Twitter est pour moi un moyen incroyable de communiquer». Kim Jong-un, qui semble le suivre de près, le rejoindra-t-il un jour sur le réseau?

Etiquette: ;