L’examen médical du corps d’Epstein aurait révélé de nombreuses fractures au cou. L’expertise policière citée par le Washington Post indique que ces fractures «sont plus fréquentes chez des victimes d’homicides par strangulation» que chez les personnes qui se pendent.

L’autopsie aurait dévoilé de nombreuses fractures au niveau du cou de Jeffrey Epstein, millionnaire inculpé pour trafic sexuel de mineurs. Les détails de l’examen ont été publiés mercredi le 14 août par le Washington Post.

Parmi ces fractures, l’os hyoïde notamment est cassé, selon les sources anonymes du média américain. «De telles fractures peuvent se produire chez ceux qui se pendent, surtout s’ils sont âgés. Mais celles-ci sont plus fréquentes chez les victimes d’homicides par strangulation», estiment les experts cités par le Washington Post.

Après avoir examiné le corps dimanche le 11 août, l’assesseur médical Barbara Sampson a annoncé que la cause du décès d’Epstein était une pendaison.

Les sources proches de l’autopsie restées anonymes lors de cette étape sensible de l’affaire ont déclaré aux journalistes américains que «le bureau de l’assesseur médical Barbara Sampson était en train de chercher des informations supplémentaires sur la condition d’Epstein quelques heures avant son décès». Celles-ci pourrait comprendre une vidéo pour établir si quelqu’un est entré dans la cellule, ainsi que les résultats d’une analyse toxicologique et un entretien avec des gardiens ou détenues. Ces circonstances permettraient d’«approfondir des questions» sur l’affaire Epstein, estime Washington Post.

«Un suicide apparent» ou l’homicide par strangulation?

Le président de l’Association Nationale des assesseurs médicaux Jonathan Arden a raconté au Washington Post que l’os hyoïde pouvait se casser dans de nombreuses circonstances, mais sa fracture était plus souvent associée à un homicide par strangulation que par pendaison. Le spécialiste, qui n’a pas directement participé à la dissection, a également précisé qu’en cas d’hyoïde cassé, les pathologistes devraient mener une investigation plus approfondie. Lors de la recherche, il faudra déterminer la localisation du nœud, à quel point ce nœud a été serre et si le corps a subi plusieurs chutes.

L’âge du décédé est aussi un point important, ajoute l’expert. Avec l’âge, l’os hyoïde devient plus fragile et est donc plus susceptible de se casser, a-t-il expliqué. «Hypothétiquement, si l’os hyoïde est cassé, cela susciterait des questions sur l’étranglement, mais ce n’est pas définitif et n’exclut pas un suicide par pendaison», a-t-il ajouté.Le procureur général William Barr avait déjà décrit sa mort comme «un suicide apparent». Les représentants de la justice ont refusé de faire tout commentaire sur les informations récemment révélées par l’autopsie.

Mort du financier et multimillionnaire US Epstein

Jeffrey Epstein, multimillionnaire de Wall Street, a été retrouvé mort le 10 août dans sa cellule du Metropolitan Correctional Center à Manhattan où il attendait son procès après avoir été inculpé le 8 juillet d’exploitation sexuelle de mineures et d’association de malfaiteurs en vue d’exploiter sexuellement des mineures.

Suite à la découverte des liens avec la France dans l’enquête du FBI, les secrétaires d’État Marlène Schiappa et Adrien Taquet ont demandé l’ouverture d’une enquête française sur l’affaire d’Epsteine. La garde des Sceaux Nicole Belloubet a réagi en rappelant qu’il n’appartenait pas au gouvernement de décider des «poursuites».

Etiquette: ; ; ; ; ;