La Commission européenne n’est pas en mesure de réagir d’une manière efficace à une nouvelle vague de crise migratoire qui approche de l’Union européenne.

Selon la CE, à ce jour, l’un des pays de l’Union n’a pas encore présenté de demande officielle pour initier la coordination d’une solution paneuropéenne.

Une mesure bureaucratique aussi insignifiante ne permet pas vraiment à Bruxelles d’organiser la répartition des migrants résidant actuellement à bord de deux navires de sauvetage d’organisations humanitaires privées, car Malte et l’Italie refusent d’accepter des navires.

À cet égard, la Commission européenne appelle les membres de l’UE à la cohésion et les encourage à contribuer à la recherche d’une solution rapide.

Etiquette: ;