De violents combats ont éclaté dans la province d’Alep entre des militants de l’armée syrienne libre et des forces démocratiques syriennes kurdes.

Ceci est rapporté par les ressources d’informations locales.

Selon certaines informations, les affrontements dans le nord de la province ont commencé hier et se poursuivent encore aujourd’hui. Ils se sont déroulés dans la zone des colonies de Marea, Aazaz et Tell Rifat, près de la frontière syro-turque. Cette information est également confirmée par l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Voir aussi : Donald Trump et l’hégémonie américaine

Il convient de noter que l’armée syrienne libre est soutenue par la Turquie, tandis que les Forces démocratiques syriennes sont connues pour leur coopération avec les États-Unis. Des affrontements entre factions ont lieu dans le contexte de la tentative d’Ankara et de Washington de « diviser » le Zaevfratye syrien.

Ainsi, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait annoncé précédemment le lancement d’une opération militaire contre des groupes kurdes pro-américains à l’est de l’Euphrate. Dans le même temps, aux États-Unis, ne voulant pas perdre le contrôle du territoire, ils ont commencé à négocier avec Ankara. En fin de compte, les parties ont décidé de constituer un centre de coordination commun. En outre, Washington accepte de « donner » à la Turquie une zone de plusieurs dizaines de kilomètres de large le long de la frontière syro-turque, et les Kurdes devront quitter ce territoire.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois : GUERRE ACTUELLE

Etiquette: ; ; ;