Sirènes, coups de feu, barricades de police, moments d’horreur et de panique… Après plusieurs heures d’affrontement avec les forces de l’ordre, le tireur retranché a blessé six policiers à Philadelphie avant de se rendre. Les habitants comparent le drame à des scènes de guerre.

Plusieurs officiers de police ont été blessés par arme à feu mercredi 14 août, dans la ville américaine de Philadelphie. Dans des interviews accordées à des médias locaux, les habitants, rassemblés dans les rues derrière les barricades de la police, ont commenté ces moments d’horreur rythmés par les coups de feu et les cris de panique.

Une femme qui habite le quartier a confié à NBC que c’était «comme une scène de guerre».

«Les armes à feu, le feu, le bruit, c’était comme si des bombes explosaient simultanément au moment où les gens dînaient», a-t-elle poursuivi.

«Quand ils ont dit que ça se passait en face de la garderie, c’était un cauchemar pour les parents», a déclaré à WPVI-TV un autre résident.

La police a finalement évacué près de 80 enfants, et a rassuré les parents.

Affaire de drogue

Six policiers ont été blessés par balle mercredi 14 août à Philadelphie, en Pennsylvanie, et un tireur restait retranché dans un immeuble après plusieurs heures d’affrontements avec les forces de l’ordre.L’incident avait commencé comme une banale affaire de trafic de drogue. Des policiers étaient venus procéder à une arrestation, a expliqué le commissaire de la police de Philadelphie, Richard Ross, lorsque le suspect a commencé à leur tirer dessus, entraînant la riposte des forces de l’ordre. 

M.Ross, a précisé lors d’une conférence de presse que la vie d’aucun des policiers blessés n’était en danger.

Etiquette: ; ;