Plus de 45 000 migrants sans papiers valides ont été arrêtés au Mexique au cours des deux derniers mois. C’est ce qu’a déclaré le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard.

A présent, au Mexique, le nombre d’immigrants clandestins continue de grandir. Ils viennent du Honduras, du Salvador et du Guatemala pour venir aux États-Unis. À cet égard, Washington a forcé Mexico à signer un accord sur la migration, aux termes duquel les autorités mexicaines ont déployé 21 000 soldats aux frontières avec le Guatemala et les États-Unis.

Le gouvernement veut que les gens ne se mettent pas en danger, a déclaré le ministre Ebrard. « Ils se cachent dans des camions, utilisent de fausses cartes d’identité, ce qui les expose à des risques », a-t-il déclaré, ajoutant que les autorités du pays soutiendraient un programme visant à créer 20 000 emplois au Salvador et 13 000 emplois au Honduras pour lutter contre les causes de la fuite.

Il convient de noter que les actions du Mexique ont eu un effet. Ainsi, en juillet, environ 82 000 migrants clandestins ont été arrêtés aux États-Unis, soit 21 % de moins qu’en juin et 43 % de moins qu’en mai.

Etiquette: ; ;