Le pétrolier iranien arraisonné début juillet par les forces britanniques, a quitté, dimanche soir, le rocher de Gibraltar, après le rejet d’une demande américaine de saisir le navire.

Le pétrolier iranien au centre d’une crise diplomatique et retenu depuis des semaines par Gibraltar a appareillé dans la soirée du dimanche 18 août après le rejet par le territoire britannique d’une nouvelle demande américaine de saisir le navire.

Selon le site de suivi du trafic maritime Marine Traffic, le pétrolier qui était immobilisé depuis le 4 juillet au large des côtes de Gibraltar a levé l’ancre dans la soirée et naviguait vers le sud. Les autorités de Gibraltar n’ont pas confirmé son départ.

Etiquette: ;