Iran : deux personnes emprisonnées pour «espionnage»

Deux personnes dont un Irano-Britannique, ont été emprisonnées par l’Iran pour «espionnage» au profit d’Israël, a annoncé mardi un porte-parole de l’Autorité judiciaire.

Iran : deux personnes emprisonnées pour «espionnage»

Anousheh Ashouri, qui possède la double nationalité, a été condamnée à 10 ans de prison pour avoir «transmis des informations au Mossad», les services secrets israéliens, a indiqué le porte-parole Gholamhossein Esmaili, cité par Mizan, l’organe de l’autorité judiciaire. Ali Johari, un ressortissant iranien, a également écopé de 10 ans de prison pour des «liens avec le Mossad».

Aras Amiri «a été condamnée à 10 ans de prison (…) et elle purge actuellement cette peine. Ce verdict a été confirmé par la cour» d’appel, a déclaré Gholamhossein Esmaili, cité par l’agence de presse Mizan, organe de l’autorité judiciaire. Mizan Online a rapporté la phrase initiale d’Aras Amiri le 13 mai, disant qu’elle avait «fait une confession directe». À l’époque, Gholamhossein Esmaili avait déclaré qu’elle avait été chargée d’élaborer et de gérer des projets culturels d’«infiltration».

En mai 2018, le British Council avait fait état de l’arrestation en Iran de cette employée, une étudiante iranienne résidant au Royaume-Uni, alors qu’elle rendait visite à sa famille en Iran. La justice iranienne l’a condamnée en mai 2019 à 10 ans de prison pour «espionnage» au profit de la Grande-Bretagne. La première ministre britannique de l’époque, Theresa May, avait dénoncé comme «hautement choquante» cette condamnation.

Сommentaires:

comments powered by HyperComments