Le premier ministre pakistanais Imran Khan a appelé ce jeudi ses concitoyens à manifester massivement vendredi dans tout le pays pour dénoncer la situation dans la partie sous contrôle indien du Cachemire, pomme de discorde entre les deux pays.

«Je souhaite que tous les Pakistanais sortent demain (vendredi) entre 12H00 et 12H30 (07H00-07H30 GMT) pour montrer leur solidarité avec le peuple cachemiri», a-t-il écrit sur Twitter. «Nous devons envoyer un message fort aux Cachemiris pour dire que notre nation se tient résolument à leurs côtés», a-t-il ajouté. Imran Khan avait déjà appelé plus tôt cette semaine les Pakistanais à manifester chaque semaine jusqu’à son départ pour l’Assemblée générale de l’Onu fin septembre à New York, où il a promis de mettre le sujet sur la table.

Les tensions demeurent très vives entre les deux grands voisins sud-asiatiques depuis l’annonce au début du mois par les autorités indiennes de la révocation de l’article 370 de la Constitution qui conférait un statut spécial à cette zone. Le territoire en est actuellement à sa 4è semaine de couvre-feu et de blocage des communications. Des milliers de personnes ont été arrêtées, ont indiqué des sources locales. Le Pakistan et l’Inde se sont livrés trois guerres depuis leur indépendance et leur partition en 1947, dont deux au sujet du Cachemire. En février dernier, les deux puissances nucléaires étaient passées à deux doigts d’un nouveau conflit armé après la mort d’une quarantaine de paramilitaires au Cachemire indien dans un attentat revendiqué par un groupe extrémiste établi au Pakistan.

Etiquette: ; ; ;