Une vie a été sauvée grâce à la vigilance de la brigade numérique de la gendarmerie. Un fonctionnaire a remarqué le message d’un jeune homme qui voulait se suicider et a alerté ses collègues au niveau local. Ceux-ci, arrivés sur place, ont réussi à le convaincre de renoncer.

Un fonctionnaire de la brigade numérique, qui fonctionne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, a découvert un message inquiétant publié sur la page Facebook de la gendarmerie de la Loire par un jeune homme de 19 ans, rapporte Le Progrès.

Dans cette publication, postée samedi 31 août vers deux heures du matin, celui-ci avait indiqué qu’il voulait se donner la mort. En outre, il avait précisé qu’il se trouvait au niveau du barrage de Grangent, entre Saint-Victor-sur-Loire et Saint-Just-Saint-Rambert.Basée à Rennes, la brigade numérique a alerté la gendarmerie de la Loire et la brigade de Saint-Just-Saint-Rambert pour qu’ils interviennent le plus vite possible. Venus sur place, les fonctionnaires se sont mis à discuter avec le désespéré, tentant de le dissuader de mettre fin à ses jours. Après avoir réussi à le convaincre, ils l’ont pris en charge et l’ont conduit à l’hôpital.

La gendarmerie de la Loire a publié sur son compte Facebook les détails de cet incident.

«Une belle histoire comme on les aime au cours de laquelle, tous ensemble, on est à vos côtés. C’est aussi cela la gendarmerie», a-t-elle conclu, se félicitant de cette fin heureuse.

Etiquette: ; ;