L’État hébreu a lancé plus de 40 missiles ce dimanche 1er septembre sur le Liban du Sud, a annoncé le service de presse de l’armée libanaise dans un communiqué.

Plus de 40 missiles ont été tirés par Tsahal contre des localités du Liban du Sud ce 1er septembre, informe un communiqué diffusé par le service de presse de l’armée libanaise.

«L’armée israélienne a ouvert le feu sur les environs des villages […]. Plus de 40 missiles ont été lancés […], ce qui a provoqué des incendies près des villages. Le pilonnage se poursuit», annonce le communiqué.

Pour sa part, un porte-parole de Tsahal a annoncé que plus de 100 obus d’artillerie avaient été tirés par l’armée israélienne en riposte au pilonnage mené depuis le Liban. En outre, des hélicoptères ont été employés.

Bombardements terminés

Par la suite, le pilonnage de l’un de ces villages, Maroun al-Ras, a pris fin, ont raconté des habitants à Sputnik par téléphone.«Le bombardement des environs de la localité s’est arrêté. Maintenant tout est calme», a affirmé l’interlocuteur de l’agence de presse.

Les tensions montent d’un cran

Les tensions se sont intensifiées ce 1er septembre entre Israël et le Liban. Le Hezbollah a annoncé avoir détruit près de la frontière un véhicule militaire israélien dont les occupants ont été tués ou blessés.

L’armée israélienne a fait état de son côté de plusieurs tirs de missiles antichar en provenance du Liban sur le nord d’Israël. Elle a ajouté que ces tirs avaient visé une base militaire et des véhicules et que certains avaient atteint leur but.

Etiquette: ; ;