Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui courtise l’électorat de droite en vue des législatives du 17 septembre, a réitéré dimanche son intention d’annexer les colonies juives en Cisjordanie occupée.

M. Netanyahu et son parti, le Likoud, tentent de faire le plein de votes à droite, notamment au sein du mouvement pro-colonies et par l’entremise d’alliances avec de petites formations, dans l’espoir de devancer leur principal rival, l’ancien chef de l’armée Benny Gantz, à la tête du parti « Bleu et Blanc ».

« Avec l’aide de Dieu, nous allons faire valoir la souveraineté juive sur l’ensemble des communautés, au titre de la terre (biblique) d’Israël, et au titre de l’Etat d’Israël », a déclaré M. Netanyahu lors d’un discours dans la colonie juive d’Elkana, en Cisjordanie occupée.

Si la colonisation par Israël de la Cisjordanie occupée et de Jérusalem-Est annexée s’est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens depuis 1967, elle s’est accélérée ces dernières années sous l’impulsion de M. Netanyahu et de son allié à Washington, le président Donald Trump.

Aujourd’hui, plus de 600.000 Israéliens vivent dans des colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville occupée par Israël, où résident également trois millions de Palestiniens, une proximité souvent source de conflits. La colonisation est jugée illégale au regard du droit international.

A la toute fin de la campagne pour les élections d’avril, qui n’avaient pas débouché sur un gouvernement d’unité d’où le nouveau scrutin de septembre, M. Netanyahu avait déjà promis d’annexer les colonies.

Dimanche, le Secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Saëb Erekat, a demandé à la communauté internationale de prendre des mesures afin d’empêcher M. Netanyahu de passer à l’acte.

« Ceux qui se disent préoccupés à chaque annonce de colonisation israélienne doivent désormais faire face à la réalité: le Premier ministre de la puissance occupante (Israël) annonce l’annexion des Territoires occupés », a-t-il aussitôt réagi sur Twitter. « Assez d’impunité: la communauté internationale a la responsabilité d’imposer des sanctions à Israël après des décennies de crimes », a-t-il ajouté.

Etiquette: ; ;