Incarcéré à vie en 1983, cet Américain se voit libéré après une condamnation à vie pour un vol de 50 dollars dans une boulangerie. Son cas a été jugé «incroyable» par rapport aux détenus emprisonnés selon la loi «des trois coups» en vigueur aux États-Unis.

Condamné à vie pour avoir commis un vol dans une boulangerie, un Américain a été libéré après trente-six ans d’emprisonnement.

La sentence, extrêmement sévère, a été rendue en Alabama selon la loi dite «des trois coups». Il s’agit d’une disposition législative permettant de prononcer des peines de prison à perpétuité à l’encontre d’un prévenu condamné pour la troisième fois pour un délit ou un crime.

Cet homme, aujourd’hui âgé de 58 ans, avait été tout d’abord jugé pour un cambriolage avec effraction en 1979 pour lequel il avait été jugé sur le chef de trois articles et condamné à trois ans de probation. En 1983, une quatrième conviction pour un vol de 50,76 dollars dans une boulangerie l’a conduit à être emprisonné à vie sans liberté conditionnelle.

Détenu «exemplaire»

En 2000, la loi a changé, offrant la possibilité d’une libération conditionnelle pour ces prisonniers à vie. Mais cela ne signifiait pas que cet Américain obtiendrait automatiquement une remise de peine. Il a été nécessaire qu’un juge se saisisse lui-même de son dossier, précise ABC News. Finalement, une association légale locale, l’Alabama Appleseed Center for Law and Justice, s’est occupée de ce dossier et a réussi à le faire libérer.

D’après l’avocate du prisonnier, en Alabama des centaines de détenus se trouvent dans une telle situation, «incarcérés à perpétuité pour des crimes non violents». Son client a donc reçu «une opportunité incroyable», rapporte le Guardian.Au cours de l’audience, l’homme, vêtu d’un uniforme de prison rayé rouge et blanc, a avoué qu’il regrettait son passé et s’est excusé, selon la chaîne de télévision locale WIAT.

Etiquette: ; ;