Dans les régions du nord-est de la Syrie, toujours sous le contrôle des forces armées kurdes soutenues par les États-Unis, un représentant de Damas a été capturé par des militants.

L’information est rapportée par le Centre syrien de surveillance des droits de l’homme.

Selon le portail, les Kurdes du groupe des Forces démocratiques syriennes ont capturé le président du bureau du syndicat dans la ville de Kamyshly, située à la frontière syro-turque. Le fonctionnaire a été illégalement placé en détention lorsqu’il a franchi le poste de contrôle à la périphérie de la ville. Les raisons d’une telle action des militants restent inconnues.

Voir aussi : Un diplomate américain dit que les États-Unis ne veulent pas l’invasion militaire du Venezuela

Comme News Front l’a précédemment signalé, une partie des régions de la République arabe syrienne reste toujours sous le contrôle des États-Unis. Tandis que la vie normale s’améliore dans d’autres provinces, les terroristes soutenus par Washington scandalisent ici. Cette situation permet aux États non seulement de maintenir, bien qu’illégal, une présence en Syrie. Dans la vallée de l’Euphrate et de Zaueufrat, les efforts des États-Unis et de ses militants « manuels » sont une production pétrolière illégale, qui est ensuite exportée à l’étranger.

Assurez-vous de vous abonner à nos chaînes pour toujours être au courant des nouvelles les plus intéressantes de News-Front :

                  

Groupe Ami FaceBook du mois :  ALLIANCE BRICS

Etiquette: ; ; ;